Le projet régional de compensation « nature et détente » du vallon de They entre dans sa phase de réalisation.Les aménagements nécessaires à la création et revitalisation du secteur débuteront dès la fin de l'été.

Le projet « nature-paysage-détente » a été initié dans le but de compenser les défrichements d'environ 10'000 m2 de surface forestière dans les secteurs du centre sportif de Morgins et de Pro-Carraux. Dans un souci de rationalisation et de coordination, la commune, en partenariat avec les remontées mécaniques et en collaboration avec le WWF, a également intégré dans ce projet des mesures de compensation pour des travaux d'aménagement sur la piste de la Pointe de l'Au.Le vallon de They, situé en amont de Morgins, est particulièrement apprécié pour son paysage naturel et les activités de détente douce. Le lieu-dit «En They» se situe à mi-chemin entre Morgins et le Col de Chésery. Les randonneurs appréciant ce vallon pour son caractère naturel et sauvage, il s'agit de maintenir et d'offrir à nos hôtes un espace de détente et de ressourcement dans une nature encore relativement bien conservée. Le replat situé devant la buvette de They récolte les eaux qui proviennent des marais de pente en amont, en rive gauche de la Vièze. Deux petits cours d'eau permanents le traversent, apportant de ce fait de l'eau et créant des biotopes humides grâce à la topographie naturelle du terrain. La surface de ce replat est d'environ 3'600 m2. A l'Est du secteur, en rive droite de la Vièze, se trouve un bas-marais en voie d'embroussaillement. La forêt progresse fortement dans ce secteur, tendant à assécher certaines clairières et à les fermer. L'exploitation agricole par la pâture tend à fortement diminuer, ne permettant donc pas de freiner l'avancée de la forêt. La flore et la faune particulières de ce milieu humide méritent d'être préservées.Le site où le projet va se déployer est intéressant car facilement accessible et bien visible pour les visiteurs.Il se situe à proximité de la buvette de They, à côté d'un chemin pédestre et en bordure de la route goudronnée montant à Tovassière. Il a un grand potentiel didactique pour l'observation de la nature.

Le projet prévoit différents types d'interventions:

> coupes forestières ainsi que création de mares et de vasques afin de revitaliser le bas-marais en voie d'embroussaillement,

> réorganisation de l'écoulement des eaux dans le but d'atténuer le bas-marais en voie d'atterrissement en rive gauche de la Vièze,

> revitalisation de la zone alluviale de la Vièze par la création notamment d'un bras secondaire,

> création de frayères pour la truite de rivière, 

> creusage d'un étang,

> aménagement des rives, des accès piétons et des postes d'observation de la nature pour les promeneurs.

Ce projet, qui a été retenu comme projet régional de compensation par le Service des forêts, des cours d'eau et du paysage, devrait débuter à la fin de l'été.

Les travaux, d'une durée approximative de 3 mois, devraient être terminés avant l'hiver. Quelques aménagements didactiques seront peut-être encore àréaliser au printemps prochain.

Charles Clerc

Commission Aménagement du territoire 

Juin 2019

.hausformat | Webdesign, TYPO3, 3D Animation, Video, Game, Print